guide d'achat oscilloscope

Comment utilise-t-on un oscilloscope numérique ?

Le quotidien de l’homme, que ce soit dans sa maison ou dans son travail a été envahi par les appareils de toutes sortes servant à réaliser des choses et d’autres. Ces appareils, loin d’être des technologies fixes et figées, évolue de jour en jour et donnent place à d’autres appareils encore plus sophistiqués.

C’est ainsi qu’on est passé de l’oscilloscope analogique à l’oscilloscope numérique. Or, le passage d’une technologie à une autre nécessite toujours un apprentissage. C’est pour cela que nous vous proposons cet article qui vous apprend à utiliser un oscilloscope numérique.

On vous a dégotté un site pour faire votre choix parmi une large gamme d’oscilloscope.

Qu’est-ce qu’un oscilloscope numérique ?

L’oscilloscope numérique s’oppose à l’oscilloscope analogique qui peut être considéré comme son ancêtre. Il permet de visualiser un signal préalablement numérisé grâce à un convertisseur analogique-numérique à interface A/D. La qualité de l’interface de l’oscilloscope détermine sa capacité à afficher des signaux à fréquence élevée sans déformations.

Un oscilloscope numérique est caractérisé par la résolution de son convertisseur analogique-numérique qui détermine la clarté et la netteté de l’affichage du signal obtenu, la fréquence de l’échantillonnage qui correspond à la quantité d’échantillons analysé par l’oscilloscope en une seconde. Cette grandeur est exprimée en méga échantillon par seconde (Mé/s) ou en giga échantillons par seconde (Gé/s).

Enfin, un oscilloscope numérique est caractérisé par sa profondeur mémoire. Cette dernière détermine sa capacité à enregistrer les valeurs mesurées et à quelle hauteur ces enregistrements peuvent être effectués.

Comment fonctionne un oscilloscope numérique ?

Un oscilloscope numérique est connu pour la flopée de détails qu’il fournit sur le signal observé. L’appareil est, en effet, couplé à un système de mémoire permettant le stockage des signaux et à des systèmes d’analyse et de traitement de ces signaux qui permettent d’évaluer très rapidement les différentes grandeurs attendues d’un oscilloscope.

à Consulter également ; Cafetière italienne ou classique

Les possibilités d’usage de l’oscilloscope numérique

L’utilisation de l’oscilloscope est induite par le besoin d’enregistrer sous forme d’oscillogramme les signaux de l’intensité de courant fourni par un générateur. Ainsi, l’affichage doit permettre de lire les informations afférentes à cet objectif.

Sur un oscilloscope numérique, vous aurez tout d’abord les mesures des caractéristiques du signal, c’est-à-dire la valeur de crête, la période, la valeur efficace et la fréquence. Vous pouvez en avoir d’autres, cela dépend du modèle. Ensuite, vous avez le spectre du signal qui résulte de la transformation rapide de Fourier. La lecture de ce spectre permet de connaître les variations qui affectent la tension du courant électrique mesuré.

L’affichage des résultats de la mesure effectué se fait soit sur un écran à cristaux liquides ou sur un moniteur d’ordinateur. En effet, lorsque le modèle permet de le connecter directement à un ordinateur (oscilloscope portatif), il affiche directement les mesures obtenues sur l’écran de l’ordinateur grâce à des logiciels adaptés que vous installez préalablement.

En revanche, lorsqu’il s’agit d’un affichage sur écran à cristaux liquides, celui-ci est placé directement sur l’appareil et l’objectif ici est de faciliter son déplacement puisque l’une des avancées majeures permises par l’avènement des oscilloscopes numériques est la mobilité de l’appareil. En plus, ce type d’affichage consomme très peu d’énergie.

à Consulter également ; materiel informatique