Comment se servir d’une cravache de dressage ?

En général, la cravache est utilisée pour donner des ordres à un cheval au cas où il ne répondrait pas à vos attentes. Cependant, s’agissant d’une cravache de dressage comme son nom l’indique, elle est employée par des cavaliers confirmés. D’ailleurs, cela explique l’existence de ce dicton qui dit. Vous avez reçu ou acheté une cravache, mais vous ne savez pas comment vous en servir. Cet article vous donnera l’essentiel pour mieux en faire usage.

L’utilité de la cravache de dressage

C’est un instrument qui ne peut être utilisé que par ceux qui s’y connaissent le mieux. Elle est dotée d’une longueur de 110 à 120 cm et d’une finesse. Cependant, votre cravache vous permet d’agir sur les hanches du cheval et de lui donner des leçons de jambe pour améliorer sa marche. Entre autres, pour se servir d’un tel instrument, choisissez-le en fonction de votre discipline préférée, mais aussi des exigences que vous pouvez avoir à l’endroit de votre cheval.

S’il en est ainsi, pour mieux se servir d’elle, vous devrez savoir de quoi elle est composée et à quelles fins elles sont utilisées. Nous avons la poignée, la tige et la claquette.

La poignée

Elle est munie d’un système antidérapant et facilite le maintien de la cravache par le cavalier. Ensuite selon votre préférence, vous êtes libre de choisir une poignée ergonomique ou encore une poignée possédant de dragonne.

A voir : Ce site web

La tige

Cette partie de la cravache est flexible et dynamique. Lorsqu’elle est longue, elle vous permet d’avoir une action précise et dans le cas échéant vous risquez de gêner vos concurrents.

La claquette

Elle est souple et large et est située à l’extrémité de la cravache. C’est elle qui sera en contact avec le cheval lorsque le cavalier donnera un coup. Ainsi, plus la claquette sera large et moins elle infligera de la douleur.

A lire également : Etre influenceur, qu’est-ce que c’est ?

Le maniement de la cravache

Savez-vous qu’il suffit que votre cheval voie votre cravache et il coopère ? Cette condition est valable si et seulement si les tâches que vous lui demandez sont de nature normale. Avec votre cravache de dressage, trois possibilités s’offrent à vous pour mieux vous en servir.

La première c’est de donner un coup de fouet sur l’épaule. Elle est recommandée lorsque vous êtes face à un obstacle et vous pressentez que le cheval hésite à le franchir. Ainsi, s’il s’affaisse sur son épaule gauche par exemple, vous devez lui donner un coup sur l’épaule sur laquelle il s’est affaissé. Alors, avec un léger coup sur l’épaule, vous arrivez à mieux canaliser le cheval en mobilisant son épaule.

La deuxième possibilité est de donner un coup de cravache derrière la jambe de l’animal. Vous le faites pour aider une jambe isolée ou encore à donner une leçon de jambe.

Enfin, la dernière c’est de donner un coup de cravache sur la croupe qui peut être vu comme une punition au cheval. Quand volontairement il désobéit à vos consignes, ayez de la retenue, car c’est possible qu’il n’ait pas compris ce que vous avez demandé. Il est inutile de lui infliger des coups quand vous voulez. En effet, il est très sensible, donc de préférence, ne soyez pas dur.

Découvrir ce modèle