Comment prendre soin de son bol chantant tibétain ?

Les bols chantants tibétains sont des bols très importants dans la vie de ceux qui les utilisent. Comme ils comportent des charges de sensations particulières propres à chacun, il importe de bien s’en occuper afin qu’ils servent efficacement. Pour en prendre soin, il faut utiliser quelques méthodes particulières qui s’appliquent dès le processus de fabrication et qui s’achèvent au moment de la conservation, en passant par les étapes de l’utilisation et du nettoyage.

La fabrication

Pour prendre soin d’un bol chantant tibétain, il n’est pas question d’attendre que le bol soit entièrement fabriqué d’abord. Déjà, dans le cas où vous décidez de fabriquer votre bol vous-même, vous pouvez commencer par en prendre soin, depuis la sélection des métaux qui la composent. Une fois la sélection faite, la prise de soin consistera à ne pas se précipiter dans la fabrication.

A observer : https://bonheuretsante.fr/bol-tibetain/

Il convient de rappeler qu’il existe, peu importe le nombre de métaux utilisés, deux modes de fabrication. Qu’il s’agisse de forge ou de moule, vous ne devez pas vous lancer dans la fabrication avec des connaissances communes. Il s’agit de le faire spécialement après avoir suivi une formation particulière, en se faisant assister par un professionnel et enfin, en envoyant les meilleures ondes positives vers le bol.

Le nettoyage

La prise de soin du bol ainsi obtenu continuera après la création par le nettoyage proprement dit. Si vous vous demandez en quoi consiste un nettoyage de bol avant la première utilisation, vous ne maitrisez pas la procédure d’utilisation du bol. En réalité, le nettoyage se fait après chaque utilisation, mais le premier se fait effectivement avant la première utilisation.

Il est vrai que ce nettoyage n’a pas le même but que celui intervenant après l’utilisation, mais ils consistent tous les deux au soin donné au bol. Durant la fabrication, les techniques particulières utilisées aident à rendre le bol utile, ce qui implique l’intérêt de considérer qu’il s’agit de soin préalable. C’est dans cette même optique que le nettoyage préutilisation est nécessaire.

Il s’agira de rendre en quelque sorte le bol créé, capable de servir dans l’objectif établi. Sans cette précaution, les impuretés éventuelles au moment de la fabrication ne disparaitraient pas. Quant au nettoyage après utilisation, il s’agit d’éviter qu’un objet aussi important se salisse.

L’utilisation du bol chantant tibétain

C’est pour cela qu’il existe une procédure particulière pour prendre soin de son bol pendant l’utilisation. La question est plus simple encore que dans les autres cas. Il s’agit de ne pas traiter le bol comme un instrument de musique, ou comme un bol habituel. Le mot d’ordre étant alors la délicatesse. C’est fort de cette délicatesse que le bol chantant tibétain est protégé et servira à atteindre les objectifs pour lesquels il a été fabriqué.

A regarder aussi : Quels massages effectués pour soulager le dos ?

La conservation

La dernière étape de la protection du bol chantant tibétain concerne sa conservation après utilisation. Il n’y a pas de règle particulière par rapport à la conservation. Toutefois, un point est nécessaire, il n’est pas possible de le ranger comme s’il s’agissait d’un bol habituel. Dans ce cas, il faut lui trouver une place centrale dans votre vie, protégée de toute impureté physique.

Pour consulter la meilleure sélection bol chantant tibétain