Comment fumer viande et poissons facilement ?

Le fumage est une méthode d’aromatisation et de conservation de la viande et des poissons. Les amateurs d’art culinaire choisissent entre différents types de fumoir pour réaliser cela. Outre les règles d’usage de ces instruments de fumage, quelques techniques et étapes de fumage sont à considérer de telle sorte que les viandes et les poissons puissent offrir des meilleures saveurs et des arômes. 

Le fumage de la viande

Les viandes et les poissons fumés apportent plusieurs avantages considérables dans la mesure où le cuisinier les prépare convenablement. Pour parvenir à cela, il faut disposer de quelques éléments nécessaires, mais aussi il n’est pas question de négliger les étapes de fumage. En effet, le cuisinier doit se munir d’un fumoir. Il découvre différentes sortes de cet appareil. L’amateur a recours au fumoir à bois, au fumoir à charbon, au fumoir à gaz et au fumoir électrique. D’autre part, la plupart du temps, c’est le bois ou le charbon qui sert de combustible.

En outre, l’idée consiste à mettre en pratique les techniques de fumage. En général, l’amateur de bonne cuisine distingue deux types de méthode ; ce sont le fumage à froid et le fumage à chaud.

Premièrement, le fumage à froid s’utilise le plus souvent pour conserver la viande et les poissons. Pour le fumage de la viande, il s’agit de commencer par traiter l’aliment. Le salage est indispensable à la conservation et à la préservation de la viande contre les bactéries. Cela consiste à ce qu’elle soit imprégnée de sel pour la conserver. Pour cela, 30 g de sel sont nécessaires pour 1kg de viande. Avant de mettre l’aliment dans le fumoir, certaines viandes doivent être trempées dans l’eau froide de telle manière qu’elles n’aient pas un goût trop salé. Après, il faut les faire sécher. Par la suite, il est temps d’allumer le fumoir. Cette opération nécessite une quantité suffisante de combustible, charbon ou bois, en fonction de la durée du fumage et selon la température nécessaire. Pour le fumage à froid d’une viande, comme l’aliment est soumis à l’action de la fumée à combustion lente, la température optimale est environ 28 degrés.

Le fumage des poissons

Ensuite, en ce qui concerne le fumage des poissons, il faut commencer par les nettoyer entièrement avant de procéder au salage. Une fois la préparation des poissons réalisée, le cuisinier n’a rien d’autre à faire que d’effectuer le salage à sec. Pour cela, il faut superposer les poissons par lits pour pouvoir les saler les uns avec les autres. Les poissons doivent être rincés à l’eau froide et se dessécher à l’air libre avant de les placer dans le fumoir. Après, le fumage à froid peut commencer. Généralement, la température nécessaire pour cela est située entre 18 et 23 degrés. Et, la durée de fumage à froid varie de  8 à12 heures pour la viande et les poissons.

Par ailleurs, au cas où l’amateur de cuisine veut faire cuire et fumer sa viande ou ses poissons, il n’a qu’à opter pour le fumage à chaud. Celui-ci ne sert pas uniquement à fumer les aliments, l’amateur les déguste directement après les avoir retirés du fumoir parce qu’ils sont cuits. Pour la viande et les poissons, la température optimale est comprise entre 60 et 80 degrés. D’autant que la cuisson se réalise au moyen d’un courant d’air chaud, il faut faire appel au thermomètre de cuisine afin d’évaluer la température, et aussi pour savoir si les aliments sont cuits.

A lire aussi : COMMENT RÉPARER SON DÉCODEUR TNT