Camper sans tente : les solutions

Le camping reste une activité des plus stimulantes dans le monde. Il permet de se détendre mais également de découvrir la beauté inimaginable de la nature. Il n’y a rien de mieux que de se faufiler en campeur dans la forêt, de faire des kilomètres de randonnées pour goûter à des aventures de groupe ou individuel. Pour un camping, il y a néanmoins des indispensables tels que la tente, les torches, les petits matelas, un couteau, etc… La question qui se pose maintenant est : Est-il possible de camper sans tente ? A quels conseils allons-nous avoir droit pour permettre cela.

Esprit campeur

Une tente est pour beaucoup indispensable lorsque l’on est sur le point de s’aventurer dans la nature. Dans un sens c’est tout à fait vrai mais dans l’autre,  un vrai campeur a une certaine intelligence qui l’aide à se différencier des amateurs. Cette intelligence se manifeste par un sens de débrouillardise aiguisée.  Il n’a pas peur de rencontrer des difficultés telles que l’inexistence de tentes ou encore la perte de la torche. Il est même capable de choisir de ne pas emmener de tentes du tout pour un projet de camping. L’esprit campeur, c’est tout à fait ça, on ne se préoccupe pas du danger. Le danger est même un stimulus pour pousser le campeur à aller un peu plus loin dans ses projets.

Quelques astuces pour vous qui campiez sans tente :

Il faut dire que camper sans tente n’est pas vraiment l’idéal. Mais dans un souci d’imprévus, nous pouvons quand même recourir à des conseils assez pratiques.  Le vrai problème lorsqu’on n’est pas logé dans une tente, ce sont les insectes. Ces insectes nous pourrissent la nuit à tel point que l’on arrive même plus à dormir. Il serait donc plus judicieux d’emmener un genre de moustiquaire ou son équivalent pour au moins se protéger de ces insectes. Deuxièmement, gardez votre sac de couchage au sec. Il vous faut mettre dans la tête que même s’il n’y a pas de pluies, il se pourrait que le matin, il y ait de l’humidité par la rosée mais aussi par l’humidité du sol. Il faut d’autant plus se mettre à l’évidence que les sacs de couchages absorbent beaucoup le froid transmis par la surface où nous nous installons. Enfin, pour vous garder au chaud, un feu de bois serait de mise. Il sera à la fois source de lumière mais également, source de chaleur.

A lire aussi :  COMMENT CHOISIR SA MACHINE À COUDRE ?

Si comme moi vous aimez bien le camping et que vous voulez en savoir plus sur cette activité plein air, je vous conseille ce site.